21 février 2016

Une randonnée sur l'Élan

J’ai pris une chance aujourd’hui en allant faire de la randonnée nordique après la pluie qu’on a eue cette semaine. Mais j’ai fini par avoir du fun grâce à la piste Élan... et surtout grâce à mes «skis char d’assaut». 

J’ai fait deux excursions sur l'Élan. Une, courte et pénible, sur mes skis nordiques ordinaires qui sont des Backcountry 70 de Salomon; et une autre, pas mal plus longue et agréable, sur mes skis Kom, des planches courtes et larges de 10 centimètres développées par Altaï Ski, la compagnie qui fabrique aussi les skis Hok.

Les conditions étaient difficiles aujourd’hui sur la piste Élan, qui fait partie du réseau géré par Plein Air Sainte-Adèle. Je suis parti du stationnement du mont Durocher, pas tellement loin du P’tit Train du Nord et de la gare de Sainte-Adèle. Et j’ai trouvé dans la forêt une croûte mince recouvrant une couche de neige plus molle où c’était assez pénible d’ouvrir la trace et où la moindre descente devenait une occasion de prendre une bonne fouille sur mes skis nordiques ordinaires.

Heureusement, j’avais mes skis Kom dans ma voiture et j’ai eu la brillante d’idée de rebrousser chemin pour les essayer. J’ai tout de suite su que j’avais frappé le gros lot quand je me suis lancé dans une petite descente et que je n’ai eu aucun mal à flotter sur la croûte et à louvoyer pour suivre le tracé.

C’est donc ainsi équipé que j’ai suivi la piste Élan en direction nord-est. C’est un sentier de randonnée nordique que je qualifierais d’«abordable» parce qu’il est relativement large, assez peu tortueux, et très bien balisé à coup de balises brunes couleur pelage d'élan. 

Juste un peu montant au départ, le sentier se met à grimper sérieusement après un bout où il faut marcher dans une rue pour reprendre le sentier à côté d’une maison.  

On commence alors à gravir le mont Grand Élan. Cette section de la piste avait été tapée par des raquetteurs. Ce qui, je dois dire, a considérablement facilité ma progression. Reste qu’il s’agit d’une piste qui est censée être réservée aux skieurs. Mais comme il y a du monde qui habite tout près, j’imagine que la piste reçoit souvent ce genre de visite.   

C’est sur le chemin du retour, en redescendant la montagne, que j’ai vraiment eu du plaisir sur mes gros skis. J’ai pu descendre à bonne allure, mais en gardant le contrôle, en glissant la plupart du temps dans l’étroit couloir de neige damée et en sortant dans la neige vierge à l’occasion pour me ralentir. Un des bons moments de ma saison, malgré les conditions douteuses. 


2 commentaires:

Julie a dit...

Les skis Kom m'intriguent ! ça semble plus polyvalent que les Hok. Il faut savoir skier télémark ? Ça prend des bottes spéciales ? Ça fait un bout de temps que je pense aux Hok mais ils me semblent trop «raquette», pas assez ski. On dirait que les Kom sont super ! J'aimerais bien avoir votre avis :)

Barclay a dit...

En réponse à Julie...

J'ai acheté mes skis Kom usagés et je suis vraiment content de tout ce que je peux faire avec.

Je n'aurais pas acheté de Hok pour la raisons que vous évoquez. C'est trop des raquettes et pas assez des skis.

Les Kom sont devenus mes skis à tout faire. Je m'en sers pour m'amuser dans la petite côte à côté de chez nous. Je m'en sers pour suivre mon fils quand je l'amène faire de la planche à neige dans les centres de ski alpin. Je m'en sers pour faire du ski nordique en sentiers quand les conditions sont difficiles ou qu'il y a beaucoup de descentes dangereuses. Et je m'en sers pour me promener dans le bois un peu comme en raquettes.

Par contre, ce ne sont pas des skis rapides vu qu'ils sont courts et larges. Surtout que moi je les utilise avec des bottes en plastique Scrapa T4. Ces bottes-là sont super pour faire de la descente. Mais elles sont durs à traîner sur plusieurs kilomètres, tout comme les skis.

À propos du télémark, c'est le fun de s'amuser avec cette technique mais c'est loin d'être une obligation. Les Kom tournent très bien en parallèle, comme des skis alpins, et c'est pas mal toujours ça que je fais dans les centres de skis. En sentier, je mélange les techniques mais je ne pas beaucoup de chasse-neige parce que ça marche pas aussi bien qu'avec des longs skis. Anyway, on se promène pas avec des skis comme ça pour faire du chasse-neige.

N"hésitez pas si vous avez d'autres questions.

BF