19 février 2017

Faire du ski au mont Gale


Beaucoup de potentiel. À revisiter après une bordée de neige, un jour de semaine plutôt que le week-end.   

Voilà mon rapport éclair à propos des deux randonnées de ski que j’ai fait en fin de semaine sur les sentiers du lac Gale à Bromont.

Il s’agit d’un fantastique réseau de sentiers tracés en montagne dont s'occupe l'organisme Les amis des sentiers de Bromont, et qui est surtout fréquenté par les marcheurs et les raquetteurs durant l’hiver.

Si c’était moi qui décidais, l’endroit serait plutôt réservé aux skieurs; parce que c’est sur une paire de skis qu’on peut le mieux profiter de l’abondance de relief qu’on y trouve. Mais bon, je peux tout de suite vous garantir que ça n’arrivera jamais !

Si ces sentiers ont autant de potentiel pour le ski, c’est parce qu’ils sillonnent le mont Gale, une petite montagne qui culmine à 350 mètres qui a déjà abrité un centre de ski alpin sur son flanc ouest jusque dans les années 70.

Du côté est, la montagne surplombe le spa Balnéa et le lac Gale. Depuis son sommet, on a d’ailleurs une vue saisissante sur le lac en contrebas, comme on le voit plus haut. 

J’ai grimpé jusque là lors de ma randonnée du samedi après-midi. Il faisait grand soleil. Le mercure était plusieurs degrés au-dessus de zéro. Et il y avait une quantité industrielle de promeneurs sur les sentiers. 

Résultat: les sentiers étaient assez piétinés merci et c’était presque impossible pour moi de profiter des descentes à cause de la circulation intense et des conditions de glisse peu favorables.

D’où mon envie de revisiter les lieux un jour de semaine, après une bonne chute de neige.

Cela dit, j’ai quand même fait une belle longue descente ce jour-là sur la piste G1, juste en bas du sommet de la montagne.

 
Le dimanche matin, le temps était gris et il y avait pas mal moins de monde sur les sentiers jusque vers 10h30. J’étais avec ma blonde qui étrennait ses nouveaux skis Hok et on a fait une excursion agréable sur le flanc ouest du mont même si les pistes étaient dans un état de décomposition avancée.

On a notamment fait une longue descente au bout du sentier G10. Et j’ai fait une incursion amusante dans la neige molle et humide, sur un sentier à l’abandon qui était sans doute une piste de ski alpin autrefois.

Il y a maintenant un développement immobilier sur le flanc ouest du mont Gale, mais n’empêche : il me semble qu’il y aurait du ski hors-piste dans le secteur où se trouvait autrefois l’ancienne station de ski.

J’ai déjà hâte de retourner explorer les lieux.  


Aucun commentaire: