23 février 2017

L'aventurier de la pente perdue


Aujourd’hui, je brûlais d’aller faire une randonnée de ski. Mais je savais que je ne disposais que de quelques heures avant que la pluie se mette à tomber sur la grande région de Montréal en milieu de journée.

Je me suis donc donné une mission express: aller jeter un œil à l’ancienne piste de ski alpin de l’Université de Montréal, qui se trouvait sur le flanc nord du mont Royal, derrière le stade de football de l’UDM, sur le sommet Outremont.   

C’est une randonnée que je mijotais depuis longtemps et qui, malgré les conditions de neige assez médiocre d’aujourd’hui, s’est passée exactement selon mon plan de vol… ou plutôt mon plan de glisse.

Je suis parti du boulevard du Mont-Royal en empruntant un sentier que j’avais repéré sur Google Map: le chemin de ceinture que la ville vient de compléter à grands frais pour permettre aux promeneurs de faire le tour complet du mont Royal.  

Comme son nom l’indique, c’est un chemin assez large qui semble bien fréquenté durant l’hiver. Long d’environ 1,5 kilomètre, il monte dans la montagne en formant des lacets à travers le bois Saint-Jean-Baptiste et mène à un belvédère situé au sommet de l’ancienne piste de ski alpin.
 
Cette piste de ski a fait glisser les Montréalais de 1944 à 1979. Les poteaux du remonte-pente et ceux qui soutenaient le système d’éclairage de la piste sont toujours en place. 

La pente est assez raide merci, officiellement interdite d’accès, mais quand même fréquentée par des skieurs et des planchistes. 

J’ai descendu prudemment jusqu’en bas, à cause des conditions difficiles, et j’ai vu qu’on avait même aménagé des sauts au milieu de la pente.   

Le bas de la pente est encore bien dégagé. Plus haut, par contre, des arbustes l'ont drôlement envahie.

Après ma visite, j’ai poursuivi ma route sur le chemin de ceinture qui descend du belvédère en décrivant deux épingles à cheveux dignes du Grand Prix de Monaco. 

Le chemin passe ensuite avant de passer sur une passerelle incurvée avant de traverser
un vaste promontoire dégagé avant de se terminer derrière l’École polytechnique. 

C’est là que j’ai rebroussé chemin pour retourner vers ma voiture que j’avais laissée dans une zone de stationnement «maximum 2h». Et c’est aussi là que la pluie s’est mise à tomber sur Montréal.  

J’espérais bien amusé dans les lacets que décrit le chemin de ceinture à travers le bois Saint-Jean-Baptiste. Mais finalement, ma descente a été plutôt lente et tranquille. 

N’empêche : dans la dernière longue ligne droite avant le boulevard du Mont-Royal, j’ai pris assez de vitesse pour me mettre à slalomer comme dans une piste de ski alpin. Belle façon de conclure une randonnée !

3 commentaires:

Anonyme a dit...

Perd pas ton temps en ville , par contre va voir dans une autre ville ... Gatineau . Photos prise hier 28 Fév. . Y'as rien de mieux que l'argent d'une agence fédérale ( ccn ) pour damer des pistes ! http://skitrails.xcottawa.ca/skitrails_gatineau_park.php#

Barclay a dit...

Salut,

Je vais justement à Chelsea pour la relâche la semaine prochaine pour la relâche. Et je croise les doigts pour avoir des bonnes conditions.

BF

Anonyme a dit...

Demsis ce sont les meilleurs ( commentaire du 5 mars glaner sur Ottawa XC ): ''This has been the most awesome week for skiing, and all because of the dedication of Demsis to keep the trails in top condition each day. Conditions have been so good that I now feel comfortable advising a couple of my older beginners to go skiing '' et comme tu sais , coté lac phillippe c'est encore plus neigeux . Bon ski .