14 janvier 2018

La CCC et l'arrière-pays du mont Gabriel


Est-ce qu’il y a une bonne traduction du terme anglais «trailhead» ?

J’ai l’habitude d’écrire «point d’accès» pour rendre l’idée. Mais ça me donne l’impression de parler d’un service gouvernemental. «Tête de piste», peut-être ? C’est littéral comme traduction ; mais au moins, ça fait plein air.

Bref, je suis bien content qu’il y ait une «tête de piste» qui donne accès au réseau de sentiers de ski nordique de Plein Air Sainte-Adèle, au sommet du mont Gabriel. Je dirais même que c’est en train de devenir un de mes points de départ favori dans les Pays d’en Haut.

Je trouve ça très agréable d’aller skier là. Depuis Montréal, on est vite rendu au mont Gabriel puisque l’autoroute passe juste au pied. Sur place, on n’a qu’à laisser sa voiture dans le stationnement de l’hôtel et à marcher cinq minutes pour trouver le point de départ de la piste CCC. Et, surtout, on fait du très bon ski sur ce sentier patrimonial et dans ses environs.  

Par contre, évitez l’endroit si vous êtes allergiques aux empreintes de raquette. Il y a aussi des sentiers de raquette dans ce coin et, d’après ce que j’ai vu, les affichettes indiquant que la CCC est réservée au ski sont loin d’empêcher les raquetteurs de l’emprunter.

La CCC commence au bout du chemin Mont-Gabriel, au pied d’une petite colline qui fait partie du terrain de golf de l’auberge.

La piste n’est pas évidente à suivre au départ parce que les balises se font rares. Après qu’on ait grimpé dans la colline jusqu’à une antenne de télécommunication, il faut tourner à droite et traverser une éclaircie pour trouver l’endroit où la CCC s’enfonce en forêt et devient une véritable piste.

Le parcours est bien balisé par la suite… mais elle est quand même un peu difficile à suivre parce qu’elle croise plusieurs sentiers formels et informels. À quelques endroits, on se demande quelle direction prendre.

Il y a une «fourche» que j’aurais dû prendre en photo. À ce moment-là, on skie dans un large corridor, et il faut prendre à gauche dans un étroit sentier facile à manquer pour rester sur la CCC. Alors que si on continue tout droit, on aboutit à une petite route.

Pour une piste de ski nordique, la CCC est plutôt abordable. Elle file vers le nord à coup de courtes montées et descentes qui n’ont rien d’intimidant. Je m’en porte garant jusqu’au lac Renaud puisque je n’ai jamais poussé plus loin. Au-delà, la piste est en pointillé sur la carte de Plein Air Sainte-Adèle, ce qui signifie qu’elle est «à éviter».

Les sentiers formels et informels qu’on croise en parcourant la CCC ajoutent aussi à l’intérêt des lieux. Au hasard d’une «erreur de navigation», j’en ai suivi un qui m’a entraîné dans une fantastique descente jusqu’au pied du mont Maribou.

La CCC passe au sommet de cette colline qui forme un escarpement très à pic sur son flanc sud. Le sentier que j’ai dévalé coupe à travers cette paroi et j’y fais une de mes bonnes descentes de l’hiver. Puis, rendu en bas, j’ai trouvé une pente dans le même genre où j’ai pu remettre ça dans une épaisse couche de poudreuse où un seul skieur était passé avant moi.

Pour compléter ma randonnée, j’ai aussi pris le temps d’explorer le terrain de golf de l’auberge qui est plutôt pentu et d’où on a une vue splendide sur les collines laurentiennes des alentours. 

Bref, on se sent en liberté dans cet arrière-pays du mont Gabriel où on trouve aussi une ligne électrique sous laquelle on peut certainement skier et des pistes de ski alpin abandonnées qui faisaient autrefois partie de la station du Mont Gabriel. 

Je ne sais pas si c’est permis, mais je fomente déjà l’idée d’aller faire un tour sur ces pistes qui se trouvent au nord de la station.  

Autre attrait des lieux : l’après-ski. Après plusieurs heures dehors, moi je trouve ça vraiment agréable d’aller siroter un café dans un endroit aussi civilisé que le bar de l’auberge du Mont-Gabriel. 

C’était le calme plat dans le bar les deux fois où j’ai fait ça, mais l’endroit a son charme avec sa grande baie vitrée qui laisse entrer le soleil couchant. 

 

4 commentaires:

David Huggins Daines a dit...

La portion pointillée de la CCC n'était pas si mal au point que ça quand j'y suis passé il y a un an - je me rappelle un ou deux arbres tombés à travers la piste mais qui étaient facile à contourner ou à passer en-dessous, comme celui-ci

Pourtant, l'accès à la "Loup-Garou Nordique" qui relie cette piste à Morin-Heights était interdit par un propriétaire. Donc on fait du ski de garnotte pour faire le lien entre les réseaux :(

À ce que j'entends, les pistes "à éviter" de Sainte-Adèle sont parfois assez fréquentées mais comportent des imprévus. Comme le Whizzard-Nord dont le seul défaut est le pont sur la rivière du Nord qui n'existe pas... (un gros défaut quand même)

Barclay a dit...

Je me suis rendu une fois au lac Renaud par la CC en arrivant du mont Loup Garou et moi aussi j'avais trouvé ça skiable. C'était il y a plus longtemps, par contre.

Quant au point manquant, je partage ta savante analyse: c'est un gros défaut! ;-)

BF

Richard Bolduc a dit...

Bonjour Mr. Fortin,

Je suis un résident de Ste Adèle adepte de ski de randonnée nordique et hier soir j’ai assisté à l’assemblée annuelle
de la PASA ( Plein Air Ste Adèle ) .

J’ai discuté avec le responsable du comité ski de fond Daniel Girard et il m’a appris que tout dernièrement il avait fait une corvée de nettoyage et balisage de la CCC au complet entre Mt Gabriel et la Western en traversant le lac Renaud.

C’est une très bonne nouvelle, j’avais essayé de la faire au début février mais j’avais été incapable de bien la retracer.

Suite à l’achat d’un grand terrain par la ville de Ste Adèle ( Bruce Foy ) on a fait l’annonce d’une nouvelle piste nordique de 1.4 km qui fera une boucle vers le nord au départ du refuge du Mt. Loup-Garou. Elle portera le nom de La Chap en honneur de Claude Chapdelaine membre très actif de la PASA.

J’ai bien hate à la prochaine saison pour profiter de tout ça.

Bravo pour votre blog.

Mes salutations

Richard Bolduc

Richard Bolduc a dit...

Dimanche 1er avril he suis retourné au lac Renaud effectivement le sentier est réouvert
je suis allé jusqu'au refuge du Mt Loup Garou et retour . Traversée du marais sans problème, conditions de neige difficiles mais quel beau Sentier. J'ai déjà hâte à l'hiver prochain pour la faire au complet.