10 février 2013

Une randonnée aux ruines Wilson-Carbide


C’est difficile à croire, mais il y a déjà eu une usine de produit chimique dans le parc de la Gatineau.

Situées tout juste nord du lac Meech, au bord d’un cours d’eau tumultueux, les ruines du complexe constitue une des belles destinations ski de fond du parc.

On peut visiter l’endroit en faisant une très courte randonnée. Les ruines se trouvent à environ deux kilomètres du stationnement 11 du parc. C’est de là qu’on est parti aujourd’hui en empruntant la piste 36, un large sentier tracé double qui serpente au nord du lac Meech. 

Il faut skier à peu près un kilomètre sur cette piste pour trouver la bretelle qui mène aux ruines en s’éloignant du Lac Meech. Cette bretelle n’est pas entretenue. Mais comme elle est très courte et dénuée de relief, ce n’est pas un problème même sur des skis étroits. 

Après moins d’un kilomètre, on arrive au bord de la rivière Meech et on découvre un site tout à fait enchanteur.

C’est l’homme d’affaires Thomas Wilson qui a bâti ce complexe industriel dans les années 1900. Il comprenait un barrage hydro-électrique et une usine qui transformait l’acide phosphorique en engrais chimique. Wilson a investi une fortune dans ce projet qui l’a conduit à la ruine. Mais à tout le moins, les restes de cette mésaventure financière et industrielle font aujourd’hui le bonheur des randonneurs.

Après avoir visité les ruines, on a poursuivi notre chemin sur la piste 36 sur quelques kilomètres avant de rebrousser chemin vers notre point de départ. Ce sentier-là est longue de sept kilomètres et débouche sur une autre piste. Alors il y a moyen de faire une très longue randonnée dans ce secteur.

Aucun commentaire: