14 février 2015

Centre de ski de fond de Labelle


«Papa, je veux aller à l’aventure avec toi.»

Cette phrase, lancée par mon fiston Arthur, a été le clou de ma randonnée au centre de ski de fond de Labelle.

Je m’apprêtais à le laisser avec sa mère pour «m’aventurer» dans un sentier non tracé mécaniquement... long de 400 mètres!

Ai-je besoin de vous préciser que j’ai accepté qu’il m’accompagne? Et finalement, on a vécu une vraie petite aventure. Fiston est tombé tête première dans un courte descente. Il a dû se glisser sous un arbre tombé à travers la piste pendant que moi je sautais par dessus. Et il nous fallu presque 15 minutes pour parcourir les 400 mètres du sentier et retrouver ma blonde qui nous attendait patiemment à l’autre bout.

Fiston, qui ronchonnait depuis notre départ, a supporté tout ça avec aplomb. Sans doute parce qu’on était à l’aventure...

Ç’a été le meilleur moment d’une excursion de ski qui en a compté plusieurs.

Ça m’arrive souvent d’aller skier quelque part et de ne pas dire un mot à personne. Ç’a ne s’est pas du tout passé comme ça à Labelle, où plusieurs habitués des lieux nous ont fait la conversation – peut-être parce qu’ils ne voient pas beaucoup de skieurs «étrangers».

Et pourtant, les pistes du centre de ski de fond de Labelle valent vraiment le déplacement. On y fait du très bon ski.  

Le réseau de sentiers est vastes et entretenus avec un traceur de première qualité. Le gros rouleau damant la neige lui donne même un joli fini «corduroie».

Comme on est en plein cœur des Laurentides, les sentiers sont tracés en terrain montagneux. Fiston a d’ailleurs trouvé que ça partait mal raide quand on a quitté le pittoresque chalet d’accueil pour s’enfoncer en forêt par la piste 9.

C’est vrai qu’il a fallu monter pas mal pour atteindre notre premier objectif  de la journée: ce très joli refuge nouvellement construit se trouvant environ deux kilomètres en forêt.

La cabane était pleine de monde lors de notre passage et on a pu jaser un brin. Ensuite, on a fait une pointe jusqu’au lac à la Mine pour voir les vestiges d’une ancienne mine. C’est dans ce coin-là que fiston et moi avons vécu notre «aventure».

Plus tard dans la journée, j’ai exploré en solo les sentiers classés très difficiles sillonnant la «montagne à Godard»,  dans la partie nord du réseau. J’ai fait une de mes belle descente de la saison en dévalant la montagne par le sentier 18. Si vous êtes bon skieurs, tout se secteur-là est à faire absolument.

Si j’ai skié à Labelle, c’est parce que j’ai couché à Labelle. Dans la formidable auberge La Gare.

L’ancienne gare de Labelle abrite un très bon restaurant et quatre chambres situées à l’étage. C'était notre sortie de la Saint-Valentin et on a frappé dans le mille. 

Avec sa décoration rappelant son passé ferroviaire et son ambiance chaleureuse, l’endroit est instantanément devenu mon auberge favorite dans les Laurentides. Je vais certainement y retourner dès l’hiver prochain! 


4 commentaires:

Anonyme a dit...

Ont-il dèplacer la gare de St- adèle sans nous le dire ... un petit expresso avec ca ?

Barclay a dit...

Merci pour le commentaire, j'ai fait la correction dans le texte. La gare de Sainte-Adèle est encore à Sainte-Adèle, heureusement pour tout le monde. Et c'est bien celle de Labelle qui est photographié ici!

Sp a dit...

Février 2016
Allô Barclay
Merci encore une fois de nous avoir fait découvrir ce beau petit centre. Nous avons beaucoup aimé même si en milieu de semaine, les sentiers n'avaient pas été retracés. Nous avons donc "ouvert" tout le trajet avec 5 cm de neige fraîche, laquelle était la bienvenue compte tenu des conditions croutées qui affectent la région cet hiver. Nous nous sommes beaucoup amusés dans la montagne à Godard, et y avons exploré les sentiers hors piste. Pour expert, vraiment. Fortes descentes et avec les conditions actuelles, les sentiers étaient parfois "défoncés", ce qui m'a valu quelques belles plonges. Nous avons continué tout autour de lac. Les paysages sont superbes et ceux qui aiment les parcours vallonnés seront comblés à souhait. Nous y retournerons sûrement .
Serge P.

Barclay a dit...

Toujours un plaisir d'aider un fidèle lecteur!

BF