15 janvier 2017

Les sentiers de l’Amical


Il fallait que je visite les Sentiers de l’Amical pour me faire un ami en ski de fond.

Ça s’est passé alors que je m’apprêtais à prendre le départ pour découvrir les pistes de ski du village de Saint-Hilarion, en plein cœur de Charlevoix.

Voyant que j’étais tout seul, un «gars de la place» m’a proposé de me servir de guide de randonnée. Une offre que même un solitaire comme moi ne pouvait tout simplement pas refuser. 

Ça m’a fait gagner du temps parce que mon guide, Jérôme, savait où il s’en allait et m’a fait voir en moins de deux les principaux de ce réseau d’une quinzaine de kilomètres tracés en forêt juste à côté du village.
Les sentiers de l’Amical ont deux caractéristiques contradictoires: ils sont étroits et vallonnés, mais vraiment peu «techniques».

Les plus grosses descentes sont de longues lignes droites qu’on peut dévaler les deux pieds dans les sillons même quand la glisse est très rapide comme c’était le cas aujourd’hui. Et quand on monte, l’inclinaison est toujours minimale et je n’ai jamais besoin de grimper en pas de canard.

Résultat: on fait sur ces sentiers du ski très agréable, mais qui manque un peu de piquant. 

N’empêche, j’ai beaucoup aimé mon expérience. Le coin de nature qu’on sillonne est splendide. Les étroits sentiers à une seule voie étaient impeccablement tracés aujourd’hui. Et j’ai avalé mon lunch dans ce sympathique petit relais.

J’ai aussi beaucoup aimé le chalet d’accueil des Sentiers de l’Amical, une cabane à la fois rustique et chaleureuse cachée derrière un centre des loisirs moderne.  Avec son extérieur de carte postale et son intérieur cachant un énorme foyer en pierre, c’est sans doute l’un des plus pittoresques chalets de ski de fond au Québec.

Aucun commentaire: