29 décembre 2016

Banff en mode ski de fond

Trop de sentiers, pas assez de journées.

Voilà le beau problème auquel je suis confronté pendant ma semaine dans les Rocheuses albertaine. Une semaine où j’ai aussi promis à mon fiston de faire deux fois du ski alpin, aux stations de Sunshine Village et à Lake Louise.

Pressé par temps, limité par le manque de neige rendant plusieurs sentiers impraticables, j’ai angoissé longtemps à propos de ce que j’allais faire sur mes skis de fond. Mais ç’a valu la peine puisque j’ai fait deux belles randonnées dans les environs de Banff.

Faire du ski de fond dans le parc national de Banff, c’est un peu comme faire du ski de fond dans le parc de la Gatineau. Plutôt que de visiter un centre de ski de fond, on se rend en voiture à des stationnements servant de points d’accès aux sentiers.

Hier, arrivé à Banff vers midi, j’ai commencé par aller jeter un œil sur les sentiers plus populaire en ville : les pistes qui longent les deux rives de la rivière Spray, tout juste au sud du centre-ville, derrière le célèbre Banff Spring Hotel. Pour atteindre le point d’accès à cette piste, il faut d’ailleurs passer sous l’arche de l’hôtel et poursuivre sa route jusqu’à un stationnement gratuit planqué derrière des stationnements payants. 

Les sentiers Spray River West et Spray River East forment une boucle de 11 kilomètres. Ils sont reliés par un pont enjambant la rivière où on trouve aussi un petit abri à trois côtés où on peut manger son lunch, confortablement installé bien au froid. 
Ces pistes-là sont populaires parce qu’elles sont peu accidentées et faciles. Du côté ouest, là où j’ai fait ma randonnée, la piste serpente dans une épaisse forêt de conifères.

Le tracé suit la rivière Spray, mais on est quand même très loin de celle-ci. Le cours d’eau coule en effet au fond d’une vallée très escarpée, une bonne centaine de mètres en contrebas du sentier de ski. La vue sur la rivière est saisissante. Dommage que j’ai oublié de la prendre en photo ! 

Après cette sortie agréable mais assez peu excitante, j’avais envie de faire du ski plus «montagnard». Et c’est exactement ce que j’ai trouvé aujourd’hui sur la Redearth Trail, une piste qui se trouve à une vingtaine de kilomètres à l’ouest de Banff et à laquelle on accède en passant par ce portail empêchant les animaux de sortir de la forêt. 
J’ai tellement aimé cette piste que j’y fais deux randonnées. Une, plutôt courte, en famille, le matin. Et une autre en solitaire, dans l’après-midi, parce que j’avais le goût d’en voir plus. 

Suivant le ruisseau Redearth, cette piste se faufile entre deux très hauts sommets, Copper Mountain et Pilot Mountain, alors plus on s’enfonce en forêt et plus on prend de l’altitude. Contrairement à la plupart des pistes de ski du parc national de Banff, c’est un étroit sentier tracé à une seule voie où on fait du ski éprouvant à l’allez et excitant au retour.

Lors de ma deuxième sortie, j’ai fait à peu près sept kilomètres avant de rebrousser chemin au moment où le sentier descend vers le ruisseau Redearth qu’elle enjambe en empruntant une petite passerelle.

Sur cette piste aussi, on est presque toujours dans une épaisse forêt de conifères. Mais on croise aussi deux étroits couloirs d’avalanche d’où on a une vue extraordinaire sur les deux sommets flanquant le sentier.  

Voilà le genre de randonnée qui justifie un voyage en Alberta !
 

Aucun commentaire: